Foire aux questions

70 % des questions que notre service clientèle reçoit régulièrement trouvent déjà une réponse ci-dessous. Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez dans notre FAQ, n’hésitez pas à nous envoyer un courriel.

Rework C Phone Doc french min

Arrêt maladie

Le site a pour objet de permettre la mise en relation d´un patient avec un médecin pour la mise en place d´une téléconsultation à l´issue de laquelle le médecin déterminera si l´état de santé du patient nécessite la délivrance d´un arrêt maladie ou pas.

99% des patients obtiennent leur arrêt maladie comme ils le souhaitent s’ils réussissent le questionnaire. Un médecin décide de prescrire ou de ne pas prescrire l’arrêt.

Non. Il s´agit d´un acte médical, hors parcours de soins, non remboursable, sans délivrance de feuille de soins. Le paiement de la téléconsultation (sans appel) sera effectué directement par le patient au médecin à l’issue de cette téléconsultation.

En arrivant sur le site, le patient est invité à remplir un questionnaire qui lui permet de décrire les symptômes qu´il ressent et qui permet de préparer la décision.

Le médecin décidera de délivrer un arret maladie UNIQUEMENT si l´état de santé du patient le nécessite. Dans cette hypothese, le médecin envoit l’arrêt maladie une note d’honoraires sous forme de fichiers PDF cryptés sur un serveur sécurisé. Le patient peut ensuite télécharger les fichiers PDF, puis il envoie à son employeur les documents habituels.

Les patients ne peuvent demander qu’un nombre limité d’arrêts par an, uniquement à un intervalle d’au moins 3 semaines et pour des arrêts maladie d’une durée maximum de 3 jours.

Oui. D’un point de vue légal l’employeur peut accepter les congés maladie sous forme numérique par e-mail.

Cependant, il peut exiger dans un deuxième temps de recevoir l’arrêt maladie sous format papier.

Dans ce cas, il s’agit d’imprimer le fichier PDF avec la signature du médecin et de l’envoyer à son employeur par courrier ou le lui remettre en main propre. Le délai de 48 heures au format papier est annulé si l’employeur a déjà reçu l’arrêt maladie sous format numérique.

1 – Nous observons qu’en Allemagne, depuis le lancement du site au-schein.de en décembre 2018, 30 000 arrêts maladie ont été délivrés et aucun abus n’a été reporté.

2 – En Norvège, les salariés ont été autorisés à “s’auto-arrêter” pour de courtes durées sans passer chez le médecin. Là encore aucun abus n’a été reporté. Au contraire le nombre de jours d’absence dû à des maladies a diminué. (www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26704816).

3 – En France, à l’inverse des idées reçues, les salariés sont parmi les plus “fidèles au poste” d’Europe (source étude Loudhouse pour Fellowes) : 62% d’entre eux se rendent au travail même lorsqu’ils sont malades.
lemonde.fr

De plus, les arrêts maladies qui sont suceptibles d´etre délivrés a l´issue des téléconsultations par les médecins sont limités à 3 jours par patient, a intervalle de 3 semaines et a 4 par an maximum.

Un rempart aux abus puisque cette durée correspond aux nombre de jours de carence légal dans le privé.

Non, pas encore.

Certificats de test à la Covid-19 en ligne

DrAnsay.com vous offre une certification simple, rapide et sécurisée du test rapide de l’antigène Corona (et bientôt de la récupération) à tout moment et en tout lieu. Nos médecins vérifient vos informations avec ou sans chat vidéo et vous envoient le certificat au format PDF. Dans de nombreux pays, vous pouvez ensuite jouir d’une plus grande liberté avec ces documents, par exemple pour voyager et visiter des événements ou des restaurants. Veuillez vous informer sur les réglementations en vigueur qui vous concernent.

Non. Notre service offre un haut niveau de protection contre les abus tout en étant très convivial. Tant qu’il n’existe pas de certificats de contrôle numériques normalisés au niveau mondial, il est également impossible pour les inspecteurs, par exemple à l’aéroport, de vérifier un certificat de contrôle provenant d’un autre pays, de sorte que les falsifications ne pourront jamais être évitées.

Oui, bientôt. Nous y travaillons.

Oui, même vérifié et garanti par un avocat. Veuillez imprimer la preuve du test par précaution. Depuis l’année dernière, dans la plupart des aéroports, les passagers présentent leur certificat d’examen et sont autorisés à passer sans autre forme de procès.

Oui, il est entièrement gratuit pour vous. Vous devez cependant fournir votre propre test d’antigène rapide à domicile.

ACHTUNG: Suchtgefahr!

Falls Du süchtig bist oder wirst, findest Du Hilfe z. B. hier.

 

10 % bis 30 % (Fußnoten 1 & 2) der Cannabis-Konsumenten werden süchtig, d. h. sie können nicht aufhören, Cannabis zu konsumieren, obwohl es gesundheitliche und soziale Probleme verursacht.
Die Suchtgefahr ist bei Personen größer, die Cannabis häufiger und bereits als Jugendliche konsumieren.(3)
Süchtige haben auch ein höheres Risiko für andere negative Folgen, wie z. B. Probleme mit der Aufmerksamkeit, dem Gedächtnis und dem Lernen.

Folgende Anzeichen deuten auf eine Cannabis-Sucht hin (4):

- Verlangen nach Cannabis oder Entzugserscheinungen ohne Cannabis.
- Erfolgloser Versuch, mit dem Cannabiskonsum aufzuhören.
- Cannabis zu konsumieren, obwohl es körperliche oder psychische Probleme verursacht.
- Cannabis zu konsumieren, obwohl es Vernachlässigung oder sonstige Probleme mit Familie, Freunden oder Kollegen verursacht.
- Cannabiskonsum in riskanten Situationen, z. B. beim Autofahren.
- Mehr Cannabiskonsum als beabsichtigt oder viel Zeit mit Cannabis zu verbringen.
- Das Bedürfnis, mehr Cannabis zu konsumieren, um den gleichen Rausch zu erleben.

 

(1) Lopez-Quintero C, de los Cobos JP, Hasin DS, et al. Probability and predictors of transition from first use to dependence on nicotine, alcohol, cannabis, and cocaine: Results of the National Epidemiologic Survey on Alcohol and Related Conditions (NESARC). Drug and Alcohol Dependence. 2011;115(1-2):120-130.
(2) Hasin DS, Saha TD, Kerridge BT, et al. Prevalence of marijuana use disorders in the United States between 2001-2002 and 2012-2013. JAMA Psychiatry. 2015;72(12):1235-1242.
(3) Winters KC, Lee C-YS. Likelihood of developing an alcohol and cannabis use disorder during youth: association with recent use and age. Drug and Alcohol Dependence. 2008;92(1-3):239-247.
(4) American Psychiatric Association. Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (5th ed). Washington, DC; 2013.